Les salons    
 

Le festival d'Eauze 2005

       
 

Chapitre 1 : ça s'annonce mal

Le festival d'Eauze, pour le Barbu, c'est le rendez-vous de l'été. C'est la fête, on se retrouve, on boit, on mange, on rigole, on dessine, on rit et on boit...

Hélas, nous ne pouvions pas être tous là cette année.

Le président Fred a été engagé pour encadrer des jeunes dans un centre paumé au milieu de nulle part, où les communications sont pratiquement impossibles.

Jérémie n'étant pas disponible non plus, ne restent que David, Jyssé, Ant' et Benoît.

Pas mal me direz-vous. Certes, mais encore faut-il pouvoir s'organiser.

 

David (désigné grand organisateur par l'organisateur titulaire Fred) n'ayant pas les numéros de qui que se soit, ce fut le back-out complet jusqu'à ce que Ant' écrive un mail le vendredi 5 à David pour lui demander comment ça va se passer. Les deux compères s'organisent puis Ant' (bien inspiré) décide d'appeler Jyssé le soir même.

Vendredi 5 , 22H00 : Jyssé apprend qu'il faut aller à Eauze le lendemain. Nouvelle organisation à coup de téléphone et de mails. Jyssé prend Ant' en voiture à Toulouse, viennent jusqu'à Auch où David les attend quelque part avec son véhicule chargé de fanzines.

Chapitre 2 : on va y arriver

Samedi 6, 9HOO : David téléphone à Ant' (en voiture avec Jyssé) et leur donne rendez-vous sur un espace au bord de la route après Auch. Ils s'y retrouvent à 9H45. David ayant été retardé à l'unique caisse ouverte d'un centre commercial. Tout ça pour acheter un appreil photo jetable qui ne va peut-etre pas fonctionner.

10H30 : Notre équipe arrive enfin à bon port, et ce malgré la queue de poisson faite à David entre Auch et Vic par un fourgon ! Il y a vraiment des tarés sur la route !

10H35 : Il n'y a PERSONNE au lieu habituel du rendez-vous (un très joli resto/camping avec piscine) . Nous décidons de nous renseigner. Ah ! il faut aller en ville, place de la mairie.

10H40 : Nous sommes sur place, on nous dit que c'était bien là où on est allé la première fois. Bon, on y retourne.

10h45 : Retour à la case départ. Toujours personne. On nous dit que cette année ça se passe pas ici (arg), cependant, de gentilles dames préviennent l'organisateur et nous offrent café et patisseries.

A partir de cet instant, les choses se déroulent normalement. Evoquons juste la visite d'un alambic toujours en activité malgré son grand age (environ 100 ans), l'apéritif et le repas (grillades) pour expliquer que nous arrivons sur le lieu du festival vers 16h00 (au lieu de 15H30).

Chapitre 3 : dédicaces sous les arcades

Comme chaque année, nous sommes sous les arcades, en face l'église. Idéalement placés entre un salon de coiffure et un café.

On se sent chez nous ! N'est-ce pas Jyssé ?

Le Fanzine "Equinoxe" s'installe à coté de nous.

Ils découvrent Jyssé, son humour, sa personnalité, sa tchatche légendaire...

Les pauvres.

Ant' semble être désolé pour eux. Et ça ne fait que commencer.